Morne Bernard - Moudong Nord - 97122 Baie-Mahault
Tél : 0590 83 47 02
  • Abdominoplastie en Guadeloupe

Abdominoplastie
en Guadeloupe, Saint-Barthélémy et Saint-Martin

Les disgrâces qui affectent la paroi abdominale sont particulièrement mal ressenties et mal vécues. L’apparition de la lipoaspiration a transformé cette chirurgie. Elle permet, en effet, de réduire considérablement la lourdeur des interventions.

Chaque fois qu’il existe des lésions importantes de la peau (perte de tonicité, distension notable, vergetures importantes, cicatrices...) et/ou des altérations de la paroi musculaire (relâchement, diastasis, hernies...) la lipoaspiration isolée sera insufisante et il faudra alors recourir à une plastie abdominale ou abdominoplastie.

 Fiche info

Bon à savoir


Pour qui

Tout public après 18 ans


Durée de l'hospitalisation

Ambulatoire ou 1 nuit


Durée de l'intervention

2 à 3 heures


Tarifs

3500 à 5000 €

A qui cela s’adresse


Apres grossesse ou après amaigrissement important.

Modalités, le déroulement


Type d’anesthésie : L’abdominoplastie nécessite pratiquement toujours une anesthésie générale, durant laquelle vous dormez complètement.

Modalités d’hospitalisation : La durée d’hospitalisation varie de l’ambulatoire à 2 jours.

Le tracé des incisions, qui correspond à celui des futures cicatrices, a déjà été évoqué : il est, en fait, fonction de la localisation et de la quantité de peau lésée : en pratique, la cicatrice sera d’autant plus longue que la quantité de tissu à retirer est importante. La graisse en excès peut être extraite par lipoaspiration et les muscles distendus sont remis en tension.

La peau restante (au-dessus du nombril) est redrapée vers le bas et peut bénéficier d’un « capitonnage » visant à la refixer sur la paroi musculaire sous-jacente, améliorant ainsi la remise en tension (en particulier de la portion haute) et permettant de condamner l’espace de décollement et de limiter le risque d’épanchement.

En fin d’intervention, un pansement modelant est confectionné, associé ou non à la mise en place d’une gaine de contention.

La durée de l’intervention varie entre 90 minutes et 3 heures, selon l’importance du travail à accomplir.

Il faut prévoir des pansements pendant une quinzaine de jours après l’intervention. Le port d’une gaine de soutien est conseillé pendant 2 à 4 semaines, jour et nuit.

Les douleurs sont variables mais en règle générale, supportables avec un traitement adapté, essentiellement à type de tension et de courbatures des abdominaux, avec gêne à l’inspiration profonde.

Il faut prévoir un arrêt de travail de 2 à 4 semaines.

Le résultat ne peut être jugé qu’à partir d’un an après l’intervention. Il convient, en effet, d’avoir la patience d’attendre le délai nécessaire à l’atténuation de la cicatrice et de réaliser pendant cette période une bonne surveillance au rythme d’une consultation environ tous les 3 mois pendant 1 an.

Les accidents thrombo-emboliques (phlébite, embolie pulmonaire), bien que globalement assez rares, sont parmi les plus redoutables. Des mesures préventives rigoureuses doivent en minimiser l’incidence : port de bas anti-thrombose, lever précoce. Un traitement anti-coagulant est fréquemment institué.

Principes


Le but d’une telle intervention est d’enlever la peau la plus abîmée (distendue, cicatricielle ou vergeturée) et de retendre la peau saine périphérique. On peut y associer dans le même temps le traitement d’une surcharge graisseuse localisée par lipoaspiration et le traitement de lésions des muscles abdominaux sous-jacents (diastasis, hernie).

L’abdominoplastie la plus habituellement réalisée consiste à pratiquer l’ablation d’un large fuseau de peau, correspondant à tout ou partie de la région située entre l’ombilic et le pubis, selon un dessin adapté aux lésions. La peau sus-jacente, saine, située en règle générale au-dessus de l’ombilic, sera redrapée vers le bas, de manière à reconstituer une paroi abdominale avec une peau de bonne qualité.

L’ombilic est conservé et replacé en position normale, grâce à une incision faite dans la peau abaissée.

Une telle chirurgie laisse toujours une cicatrice plus ou moins longue et plus ou moins cachée, selon l’importance et la localisation de la peau lésée dont il a fallu réaliser l’ablation.

Le plus souvent, cette cicatrice est située au bord supérieur des poils pubiens et remonte plus ou moins loin dans les plis de l’aine. Sa longueur est en grande partie prévisible avant l’intervention et le (la) patient(e) devra en être très clairement prévenu(e) car cette « rançon cicatricielle » reste un des inconvénients principaux qu’il faudra assumer.

Docteur Richard RIAHI, chirurgien esthétique

Le mot du Dr. Richard RIAHI

L’abdominoplastie nécessite de la patience et parfois une gestion post opératoire qui peut être longue avant de pouvoir obtenir des résultats.

N'hésitez pas à nous contacter pour toute information
Abdominoplastie

Dr. Richard Riahi, membre des sociétés savantes
Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique
Société Française des Chirurgiens Esthétiques Plasticiens
Syndicat National de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique
International Society of Aesthetic Plastic Surgery