Morne Bernard - Moudong Nord - 97122 Baie-Mahault
Tél : 0590 83 47 02
  • Blépharoplastie ou chirurgie des paupières

Blépharoplastie
en Guadeloupe, Saint-Barthélémy et Saint-Martin

Les « blépharoplasties » sont les interventions de chirurgie esthétique des paupières qui visent à supprimer certaines disgrâces, dûes à l’âge ou à l’heredité.

Une blépharoplastie se propose de diminuer les signes de vieillissement présents au niveau des paupières et de remplacer l’aspect « fatigué » du regard par une apparence plus reposée et détendue. Elle permet notamment d’ouvrir le regard par la correction subtile de l’excès de peau des paupières supérieures.

Fiche info

Bon à savoir


Pour qui

Tout public après 30 ans


Durée de l'hospitalisation

Ambulatoire


Durée de l'opération

1 à 2 heures


Tarifs

1700 à 3000 €

A qui cela s’adresse


La blépharoplastie, pratiquée aussi bien chez la femme que chez l’homme, est couramment pratiquée à partir de 30 ans. Parfois on peut la réaliser beaucoup plus précocement, lorsque les disgrâces sont héréditaires et non pas liées à l’âge, comme certaines « poches graisseuses ».

Modalités


L’intervention vise à corriger ces disgrâces de façon durable, en supprimant chirurgicalement les excès cutanés et musculaires ainsi que les protrusions graisseuses, et en préservant naturellement les fonctions essentielles des paupières.

Le praticien pourra parfois déconseiller l’intervention et proposer une solution différente pour parvenir au résultat escompté, par exemple un comblement des cernes par injections d’acide hyaluronique, associé à une intervention des paupières supérieures.

Principes


Les disgrâces les plus communément en cause sont les suivantes :

  • Paupières supérieures lourdes et tombantes, avec excès de peau formant un repli plus ou moins marqué,
  • Paupières inférieures affaissées et étirées avec petites rides horizontales consécutives à la distension cutanée,
  • Hernies de graisse, responsables de « poches sous les yeux » au niveau des paupières inférieures ou de paupières supérieures « bouffies ».

L’intervention vise à corriger ces disgrâces de façon durable, en supprimant chirurgicalement les excès cutanés et musculaires ainsi que les protrusions graisseuses, et en préservant naturellement les fonctions essentielles des paupières.

Le déroulement


Un interrogatoire et un examen des yeux et des paupières seront réalisés par le chirurgien à la recherche d’anomalies pouvant compliquer l’intervention, voire la contre-indiquer.

Un examen ophtalmologique spécialisé est fréquemment demandé en complément pour dépister une éventuelle pathologie occulaire (insuffisance de larmes...).

Type d’anesthésie: Trois procédés sont envisageables :

  • Anesthésie locale pure, où un produit anesthésique est injecté localement afin d’assurer l’insensibilité des paupières.
  • Anesthésie locale approfondie par des tranquillisants administrés par voie intra-veineuse (anesthésie « vigile »)
  • Anesthésie générale classique, durant laquelle vous dormez complètement.

Le choix entre ces différentes techniques sera le fruit d’une discussion entre vous, le chirurgien et l’anesthésiste.

Modalités d’hospitalisation :


L’intervention peut se pratiquer en «ambulatoire», c’est-à -dire avec une sortie le jour même après quelques heures de surveillance. Toutefois, dans certains cas patient(e) hypertendu(e), une courte hospitalisation peut être préférable. L’entrée s’effectue alors le matin (ou parfois la veille) et la sortie est autorisée dès le lendemain.

Intervention


Incisions cutanées :

  • Paupières supérieures : elles sont dissimulées dans le sillon situé à mi-hauteur de la paupière, entre la partie mobile et la partie fixe de la paupière.
  • Paupières inférieures : elles sont placées 1 à 2 mm sous les cils, et peuvent se prolonger un peu en dehors.

Le tracé de ces incisions correspond bien sûr à l’emplacement des futures cicatrices, qui seront donc dissimulées dans des plis naturels.

Corrections :


À partir de ces incisions, les hernies graisseuses inesthétiques sont retirées et l’excédent de muscle et de peau relâchés est supprimé. A ce stade, de nombreux ra nements techniques peuvent être apportés, pour s’adapter à chaque cas et en fonction des habitudes du chirurgien (canthopexies ou xation de l’angle externe de l’oeil, permettant de traiter une laxité de la paupière inférieure ou lipostructure pour le traitement des cernes).

Après l’intervention :


Il n’y a pas de véritables douleurs, mais éventuellement un certain inconfort avec une sensation de tension des paupières, une légère irritation des yeux ou quelques troubles visuels.

Les premiers jours, il faut se reposer au maximum et éviter tout effort violent.

Les suites opératoires sont essentiellement marquées par l’apparition d’un œdème (gon ement), d’ecchymoses (bleus) et de larmoiements dont l’importance et la durée sont très variables d’un individu à l’autre.

On observe parfois durant les premiers jours une impossibilité de fermer totalement les paupières ou un léger décollement de l’angle externe de l’œil qui ne s’applique plus parfaitement sur le globe. Il ne faudra pas s’inquiéter de ces signes qui sont en règle générale rapidement réversibles.

Les fils sont retirés entre le 3ème et le 6ème jour après l’intervention.

Les stigmates de l’intervention vont s’atténuer progressivement, permettant le retour à une vie socio-professionnelle normale après quelques jours (6 à 20 jours selon les cas).

Les cicatrices peuvent rester un peu rosées durant les premières semaines, mais leur maquillage est rapidement autorisé (habituellement dès le 7ème jour).

Une légère induration des zones traitées peut persister quelques mois, mais n’est pas perceptible par l’entourage.

Le résultat :


Un délai de 3 à 6 mois est nécessaire pour réellement apprécier le résultat. C’est le temps nécessaire pour que les tissus aient retrouvé toute leur souplesse et que les cicatrices se soient estompées au mieux.

L’intervention aura le plus souvent permis de corriger le relâchement cutané et de supprimer les hernies graisseuses, rectifiant ainsi l’aspect vieilli et fatigué du regard.

Les résultats d’une blépharoplastie sont en règle générale parmi les plus durables de la chirurgie esthétique. L’ablation des « poches » est pratiquement définitive, et ces dernières ne récidivent habituellement jamais. En revanche, la peau continue à vieillir et la laxité en résultant peut, à la longue, reproduire le plissement des paupières. Pour autant, il est rare qu’une nouvelle intervention soit envisagée avant une douzaine d’années.

Docteur Richard RIAHI, chirurgien esthétique

Le mot du Dr. Richard RIAHI

La consultation est le moment très important de cette intervention car il s’agit pour le patient d’exprimer ses attentes et pour le chirurgien d’évaluer les possibilités et l’utilité de réaliser un tel acte.

N'hésitez pas à nous contacter pour toute information
Blépharoplastie

Dr. Richard Riahi, membre des sociétés savantes
Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique
Société Française des Chirurgiens Esthétiques Plasticiens
Syndicat National de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique
International Society of Aesthetic Plastic Surgery